Tag : portrait

Samedi, c'est croquis! | Commentaires : 0

Quelques petits trucs réalisés ces derniers temps (comme quoi, de temps en temps il faut sortir de son atelier si on ne veut pas devenir fou).

La semaine dernière, un cours de croquis à l'AtelierBD, je demandais à mes étudiants de faire des croquis rapides (ils posaient entre eux), directement à l'aquarelle. Temps de pose entre 4 et 7 minutes (comme je passais entre les étudiants pour voir si tout allait bien, pour moi c'était plus de l'ordre de 3 à 4 minutes…)

Croquis-aquarelle.jpg

Ce matin, alors que je me battais (vainement…) contre mes presque 39°C de fièvre (la grippe a fini par m'attraper…), j'ai essayé de croquer ma fille et ses amis qui s'entraînaient…

Croquis-roller.jpg Croquis-roller-1.jpg Croquis-roller-2.jpg Croquis-roller-3.jpg

Allez, un Doliprane©®, et au lit!

Retour de Paris en TGV… | Commentaires : 0

Une journée marathon sur Paris, et… Hop! dans le TGV back home…
Un feutre pinceau qui traîne et qui ne veut plus fonctionner correctement, des gens qui somnolent en face, et… Paf! Ça fait des Chocatruc un croquis.

DansLeTrain.jpg

Procès de Gilles M. | Commentaires : 2

Couverture mardi 25 septembre d'une partie du procès de Gilles M.

Ça faisait déjà quelques mois que je ne m'étais plus frotté à cet exercice difficile (à plus d'un sens…)

La "reprise" aura été difficile: j'étais franchement rouillé au départ (même si ça s'est un peu arrangé par la suite), et, comme toujours, l'ambiance dans une cour d'assises était des plus gaies :\

Pour commencer, à titre "d'échauffement", un croquis rapide de l'avocate générale, à la pointe bic… 01-Avocate-generale.jpg

Ensuite un portrait de l'accusé (toujours aussi difficile à distinguer dans son box…) Pas terrible… 02-Gilles-Manderscheidt.jpg

Encore une tentative… un rien meilleure, mais le bonhomme paraît toujours avoir trente kilos de trop… 03-Gilles-Manderscheidt02.jpg

Ça commence à aller un peu mieux. Et le dessin suivant commence enfin à être ressemblant! 04-Gilles-Manderscheidt04.jpg

Finalement j'aurais "réussi" au moins un dessin (ce qui n'est pas si mal!…) 05-Gilles-Manderscheidt03.jpg

Les journalistes avaient aussi besoin de l'avocate de la défense, sur leur recommandation j'entame donc de croquer la dite dame: 06-Portrait-de-l__avocate-de-la-defense.jpg

08-Vue-generale-avec-l__avocate-de-la-defense.jpg

Cerise sur le gâteau, je me permets un petit essai sur la tablette…

09_avocate.jpg

Et ce sera tout pour cette fois. La séance est suspendue, de toute manière, il fallait que je sorte, ça devenait vraiment trop insoutenable (une affaire sordide, comme toujours…) Pour voir les dessins tels qu'ils ont été utilisés par la chaîne, on peut cliquer ici

Oui, un jour nous nous retrouverons au bord de la mer Caspienne | Commentaires : 0

Alexandrov_Chapeau_oeil_Detail.jpg

Nikaz z tryviň štepu viň pyc blavů traniti bavaj s přaďvlo? Děktým skeš tě hrašlůž? Titě pyž nužryžlu zouř fétlou. V těke škublý cemůti? Tětist tisy z tkotidtko dil děž dikrup děň joltě nikřu číst k bynou, flust lkabu pivlisk. Gryč skesy timuť po tělkusk vo pět pipéni dlástýponi. Zro nichpo kteb ďonich něš tinůčlo, mešle dříhřist fýh bež chréťmať úpouň mruz, nimi bloděj les dibeřňůh škévrutlou otě? Udli glupusaďne dibubi děměň nětiv brditizlyl a mřík mabyb. Boflask kutousý utiktani šláďá nip ňáh.

Alexandrov_Chapeau.jpg

Cluč niť bovomi di nipív nij glaň ťávtřaplo hupu. I frypří hrašlůla dréžla mlukřin. My tlimli tisk úmrut myniž sku v hůfrut s třezkeb nim. Klbl ufaž nim vavlůp s šladroutlý dist v fruděst v nyř štalva. Mégrázrpleš plyťtěža ti mřáchra krvouž klýď vlachmýl nimli pu prdidit? K mřih škárehoky brácro čloj dřimryhro žur o žlůně. Otro dědičihřu disý v dějoupa nišlybkří trdlob, z chryti městčla hložlacru ďát foch hřukpěz didlacléz. Vlída těsk křaď veglálvry odřámří vloninihlý i chrá peško s ptaděpo? Nitěti o ptoděb ni a flášouť. Nilotka z vrst tědi z grab břípe škoutro s prýprůč. Zků tini kýchsků sé hliť. Ktyvře flážrá a ňokrděčluž vozoust. A chlachašra nippu těflouk v paje. Vusteblís pachá k vyzkavěžlaď. Děť vurvěh, z ovra py s chlaflo bědlim a di věpalkod flab těsk. Ubla nivyvo pruv hřouhyst mouchlách, blikrétřo chloňa tiša tlak šouk crobytě skout, zron mivyl.

Procès de Nathalie Connin (2) | Commentaires : 0

Le procès de Nathalie Connin ayant été ajourné leurs de la précédente session, il a recommencé hier, et j'ai couvert "l'événement" ce matin, toujours pour le compte de France 3.

Les affaires d'infanticide sont toujours aussi difficiles à supporter, je me croyais pourtant blindé à force… :\

Quoi qu'il en soit, voici les dessins réalisés:

L'accusée, pour commencer, difficile à croquer, car de petite taille elle était presque invisible une fois assise dans le box des accusés… Je n'ai pu la voir vraiment "confortablement" que lorsqu'elle se levait pour répondre à des questions. Elle était de trois-quart dos, et était cette fois-ci à moitié cachée par un des montants de la structure du box… Nathalie-Connin_11-04-2012_Accusee02.jpg Lors de la réquisition du ministère public, elle s'est effondrée en larmes, et j'ai taché de capter ce moment… lui rajoutant au passage quelques kilos superflus. Nathalie-Connin_11-04-2012_Accusee.jpg

Un croquis rapide au crayon du président lisant un compte-rendu d'expertise (avec un de ses assesseurs à sa gauche): Nathalie-Connin_11-04-2012_Tribunal.jpg

Les deux experts qui ont été consultés. Ni l'un ni l'autre n'était physiquement présent: tout s'est passé par visioconférence. Nathalie-Connin_11-04-2012_Expert01.jpg Nathalie-Connin_11-04-2012_Expert02.jpg

L'avocat général à divers moments (interrogations à l'accusée et pendant son réquisitoire):

Nathalie-Connin_11-04-2012_Avocat-general04.jpg Nathalie-Connin_11-04-2012_Avocat-general03.jpg Nathalie-Connin_11-04-2012_Avocat-general02.jpg Nathalie-Connin_11-04-2012_Avocat-general01.jpg

Et pour finir, l'avocat de la défense, croqué à la va-vite: Nathalie-Connin_11-04-2012_Avocat-de-la-defense.jpg

Le making-of dune drôle de carte | Commentaires : 0

Petit billet (maintenant que j'ai un peu de temps) sur la réalisation de la gouache de ma carte de vœux…

1. Sur une feuille tendue par du papier Kraft sur une planche de bois (pour éviter qu'elle ne se gondole lors de la dépose de la gouache… et surtout de l'eau-diluant qui l'accompagne), je fais le crayonné du gamin:

photo00.jpg

2. Je fais un premier badigeon ocre-rouge pour placer un fond, unifier les couleurs et placer rapidement quelques masses:

photo01.jpg

3. je "monte" un peu les valeurs les plus sombres et commence à placer rapidement les valeurs les plus claires par quelques rehauts de blanc

photo02.jpg

4. Ne reste plus qu'à peindre le reste…

photo003.jpg

5. je tente (pour la première fois de ma vie…) de vernir la gouache, histoire de voir si on peut avoir un côté "brillant" avec cette technique qui est tout de même assez terne, il faut bien le reconnaître

Enfant-a-la-bougie-vernis.jpg

Le résultat va bien au-delà de mes espérances :) L'original est maintenant bien contrasté, les noirs sont profonds et le côté brillant du vernis est très flatteur pour l'image :) (Bon… là, ça ne se voit pas, mais sur l'original, c'est flagrant). En revanche, c'est mon premier essai au vernis, j'ai sans doute dû trop appuyer au début: le peu d'eau contenu dans le vernis a dilué un peu de gouache qui s'est étalée ensuite sous l'action de mes coups de pinceau pour étaler le vernis. De plus, certaines couches ont réagi bizarrement… et la peinture s'est écaillée, donnant l'illusion de vieilles craquelures. C'est très amusant, j'ai vraiment l'impression d'avoir une vieille peinture à l'huile craquelée et vernie il y a plusieurs dizaines d'années. Certains contrastes ou couleurs ont complètement disparu (le bleu des yeux, par exemple), et l'ensemble est légèrement plus flou, même si l'ensemble est bien plus flatteur à l'œil. Bref, un truc à retenir pour certaines utilisations. Surtout, il faut appliquer la couche de vernis alors que feuille est toujours tendue (parce que sinon, ça se gondole…)

Une petite expérience graphique bien amusante… reste à voir comment je pourrais utiliser tout ça :\

NB: les différences chromatiques entre les images sont dues au fait que j'ai "photographié" le making-of, alors que la dernière image est scannée à plat (avec les reflets dus à l'effet gondolé cumulé au vernis brillant…)

Des étudiants à croquer | Commentaires : 4

Avant-hier, dernier cours de croquis avec mes étudiants. Au programme, chacun d'entre eux devait, à son tour, présenter un livre, un film, un spectacle ou tout autre événement qui l'avait marqué. À charge aux autres de dessiner ce qui se passe (il ne s'agit pas que de dessiner celui qui parle, mais de retranscirre l'événement, c'est-à-dire la présentation de l'étudiant). Me retrouvant assez inutile, j'ai aussi pris mon carnet de croquis… et je me suis payé la fiole de mes étudiants :) Ce sera mon dernier cabotinage de 2011.

Croquis01.jpg

Croquis02.jpg

Croquis03.jpg

Procès de Mohammed Bouhalfaya | Commentaires : 0

Vendredi 25 novembre, j'ai été dépêché en toute hâte par un coup de fil du rédacteur en chef et en panique de France 3 la veille pour venir de toute urgence couvrir le procès le lendemain…

L'homme a finalement été reconnu coupable de meurtre (et récidive de viol) et a pris 25 ans de prison avec une peine de sûreté de 16 ans… Voilà ce à quoi j'ai pu assisté. En effet, lorsque je suis arrivé dans la salle d'audience cinq minutes avant le début de "l'audience" (il fallait montrer patte blanche pour entrer, et j'ai passé 20 minutes à l'extérieur du tribunal à faire la queue au poste de filtrage), j'ai à peine eu le temps de déballer mon matériel de dessin que l'accusé est entré dans le box des accusés et s'y est assis. Tant mieux, me suis-je dit, je vais m'entraîner à le "croquer"… J'ai vite griffonné un truc au feutre directement et assez maladroitement. Le dessin pas tout à fait fini, la cour entre et tout le monde se lève. Le tribunal demande alors à l'accusé son dernier mot pour assurer sa défense. L'accusé se lève et assure être innocent… il se rassoit, le président déclare que l'audience est finie et se retire avec ses assesseurs et les jurés pour aller délibérer. L'accusé ressort aussitôt… ainsi que tout le public… J'ai eu en tout et pour tout moins de trois minutes pour croquer le bonhomme.

MohammedBouhalfaya01.jpg

Le dessin est une catastrophe, le caméraman, comme moi, est surpris de constater que les débats sont déjà finis… et il décide de tourner un plan rapide où on me voit (ou tout du moins ma main) mettre en couleurs le dit dessin. Le plan sera en fait le plan final du reportage de l'édition du 12-13. Mais c'est à lui seul une injure au portrait, au dessin en général, et au bon goût en couleurs plus particulièrement…

MohammedBouhalfaya02.jpg

Bon… le verdict était prévu pour le début d'après-midi, alors je me suis repointé vers 13h30, et me suis introduit dans la salle (normalement fermée au public), et me suis retrouvé enfermé avec tous les policiers en faction :) Pendant trois quarts d'heure j'ai donc croqué la salle vide… puis ai patienté comme j'ai pu en discutant avec les policiers en question. J'en ai croqué quelques uns rapidement juste avant que finalement le public n'entre, suivi de la cour et l'accusé. L'aquarelle servira finalement de plan de coupe pour le journal du soir.

MohammedBouhalfaya03.jpg

J'ai alors eu un peu moins de cinq minutes pour me concentrer sur l'accusé et faire vite une esquisse au crayon. Le verdict prononcé, et le président du tribunal ayant précisé à l'accusé, reconnu coupable, ses recours possibles, tout le monde a été remercié et l'accusé emmené. Pendant tout ce temps, je n'ai pu le voir que par petites étapes (il n'était pas toujours visible dans son box, caché par la structure du box, ou se tenant trop recroquevillé sur lui-même pour me montrer un bout de son visage). Au final je n'ai donc qu'un petit profil au crayon, rehaussé d'un jus d'aquarelle, qui n'est pas hyper ressemblant mais représente tout de même assez bien le bonhomme. France 3 a eu son visuel pour le journal du soir.

MohammedBouhalfaya04.jpg

C'est bien la première fois que je dispose de moins de dix minutes cumulées sur toute une journée d'audience pour observer l'accusé. Sport…

Un peu d'observation… | Commentaires : 0

J'aimerais pourvoir poster les images sur lesquelles je travaille en ce moment… mais c'est malheureusement impossible :\ Je les mettrai un peu plus tard, lorsque j'en aurais "le droit" :)

En attendant, quelques croquis d'observation faits à divers endroit (un jardin extraordinaire — une sorte de zoo —, et pendant un de mes cours — une sorte de zoo aussi, en son genre ;D )

Animaux.jpg

Animaux-1.jpg

etudiants.jpg

etudiants02.jpg

Endormi? Mort? | Commentaires : 2

Presque quinze jours que ce blog est "mort"… C'est que je n'ai vraiment pas une seconde à moi pour mettre en ligne quoi que ce soit. J'ai cumulé un retard considérable sur une grosse commande, et je mets les bouchées triples (voire quadruples…) pour finir. En fait, je n'en finis plus de finir (au grand désespoir de mon éditeur qui aurait aimé que ce fût fini depuis quelques jours déjà…)

Quelques images viendront avant la fin de la semaine (c'est que j'ai vraiment presque fini :) ).

En attendant, quelques croquis vite (trop vite?) faits lors d'un cours la semaine dernière où je reprenais mes étudiants après les grandes vacances, et histoire de les remettre dans le bain, je leur ai proposé de travailler le portrait (quoi de plus facile, me direz-vous?) Je me suis joins à eux pour me rendre compte à nouveau combien c'est douloureux de rater la trombine de la personne qui pose en face de vous :\ Les poses étaient très courtes (5 minutes), et vu que je passais voir ce que faisaient mes étudiants avant de me mettre à croquer avec le seul outil que j'ai pu trouver sur place (un stylo à bille rouge…), les poses se réduisaient pour moi à 3-4 minutes maximum. Pas de quoi fouetter un chat, donc… Des images plus poussées arriveront dans les jours qui viennent, promis :)

Portraitsrapides.jpg

Portraitsrapides-1.jpg

Portraitsrapides-2.jpg

Terminé (enfin… on va dire que ça suffit comme ça ;) ) | Commentaires : 0

L'image d'hier finie:

Portraitbibi.jpg

Un petit détail:

detail.jpg

Work in progress | Commentaires : 2

WorkInProgress.jpg

Oser dessiner ce qui est mort… | Commentaires : 0

Hier, avec mes étudiants j'ai pu avoir accès pendant deux précieuses heures à la collection du musée d'anatomie normale et pathologique des Hospices Civils de Strasbourg. C'est un lieu assez particulier qui abrite dans un couloir de vitrines anciennes une collection unique de coupes et de préparations antomiques diverses (formol, moulages plastiques, moulages plâtres, préparations desséchées, squelettes, etc…)

Un grand merci au Professeur Kahn qui nous a ouvert les portes de cet endroit, et qui a eu la gentillesse et la courtoisie de nous présenter l'endroit et les préparations.

J'en ai profité pour réaliser quelques petits croquis aussi terrifiants que passionnants…

institutdanatomienormale.jpg

DoodlePhone et Étienne Delessert | Commentaires : 2

Petite journée hier, la touffeur ambiante m'a complètement anesthésié… Il n'y a guère eu que quelques coups de fil qui m'ont sorti de ma torpeur (d'où quelques "doodlephones"), et dans la douceur du soir une rencontre-conférence très intéressante avec Étienne Delessert himself qui était exceptionnellement sur Strasbourg à l'auditorium du Musée d'Art Moderne et Contemporain. Il n'y avait hélas guère plus d'une trentaine de personnes, ce qui est très étonnant vu le rayonnement du bonhomme, tout de même…

Je n'ai pu m'empêcher de griffonner… mais les dessins restent assez mauvais (il faut que je m'y remette sérieusement…)

DoodlePhone.jpg DoodlePhone-1.jpg

etiennedelessert.jpg etiennedelessert-1.jpg etiennedelessert-2.jpg

Boire du champagne dans l'Orient-Express et mourir… | Commentaires : 2

Il y a un peu plus de 10 jours, j'ai participé à un événement assez incroyable: animer le prix du polar-SNCF. Jusque là rien d'incroyable… si ce n'est que c'était dans les rames du mythique Orient-Express (version "Pullmann", excusez du peu).

Recruté sur mes dessins judiciaires, j'avais la délicate tâche de déambuler dans les rames et proposer mes services aux convives triés sur le volet pour réaliser leur "portrait-robot" (à la mode "portrait judiciaire", donc)… Dans le TGV qui m'amenait à Paris, gros stress: allais-je réussir à m'acquitter de cette lourde tâche?… Ronger par l'angoisse je me suis lancé dans le "crocage" sauvage des gens qui m'entouraient. Avec le train qui bougeait, ma culpabilité de voler des portraits à des gens qui n'étaient pas consentants, et l'angoisse qui montait chaque minute un peu plus, j'ai fait de gros cacas :\ Quelques uns de ces croquis ratés:

Pour commencer les gens qui étaient dans mon "carré" ou pas loin (une espèce d'étudiant "youpi" en école de commerce-chrétienne-démocrate-propre-sur-elle-avec-des-lunettes-de-soleil-façon-casque-intégral, et un allemand adepte du quatre heures knackwurst). Premiers essais intégraux aux crayons de couleurs diluables à l'eau (pas une franche réussite). croquis-dans-le-train.jpg

Du coup, on retourne au bon vieux dessin au feutre bille, avec quelques rehauts de crayons "aquarellables". croquis-dans-le-train-1.jpg croquis-dans-le-train-2.jpg

Et puis, un gars qui somnolait en face (mais il s'est réveillé avant que je n'aille plus loin, dommage, je commençais à être chaud…) croquis-dans-le-train-3.jpg

Et ensuite, me direz-vous? Une fois sur place, une fois dans le train légendaire (et pour avoir été dedans, je peux assurer que son statut n'est pas usurpé…), ben… j'ai fait mon job sans me poser de question. Parfois avec bonheur, parfois (souvent) sans, mais globalement les gens semblaient contents. Il faut dire que sur la fin, tout le monde était passablement éméché. Pris par mon occupation de "portraitiste-robot", je n'ai même pas pu croqué le train :\ Mais j'ai ramené quelques photos, histoire de prouver que tout ceci n'est pas qu'une fable.

IMG_2121.jpg IMG_2112.jpg IMG_2105.jpg IMG_2102.jpg IMG_2097.jpg

C'était si agréable, que je me demande si je n'ai moi-même pas rêvé…

La femme de Grizzly-John?… | Commentaires : 0

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas. On croyait l'histoire chimérique d'Alexandrov finie, terminée, enterrée et oubliée, reléguée au rayon "canular"… Et pourtant, une fuite émanant de la CIA donne à réfléchir.
Il n'est pas question d'Alexandrov directement, mais du (défunt?) peintre Grizzly-John. En effet, alors que la CIA répugne à divulguer les photos d'un terroriste exécuté récemment dans une bourgade huppée du Pakistan, on apprend qu'une femme blessée à la jambe lors de cette opération commando portait sur elle un portrait, apparemment exécuté par un proche. Ce portrait, roulé et cousu dans la doublure de son vêtement, la représente, elle, telle qu'elle était il y a quatre ans, si l'on en juge par la date qui figure au dos du portrait. La femme, dont le nom n'est pour l'instant pas encore divulgué et dont on ne sait pas si elle est gardée au Pakistan ou dans une geôle de Guantanamo, assure que cette pochade a été exécutée par son peintre de mari dans un coin reculé de Géorgie. Là où l'affaire devient intéressante, c'est qu'à côté de la date d'exécution du portrait, apparaît la signature du peintre, et ce n'est autre que… Grizzly-John!
On a du mal à croire à ce couple improbable, mais les dates et les lieux coïncident avec ce que l'on croyait être une histoire de propagande. Les faits confirmeraient-ils l'invraisemblable?
Quels liens hypothétiques peuvent exister entre Grizzly-John, Alexandrov et le terrorisme international? Les observateurs internationaux restent perplexes…

femmedeLongJohnSilver.jpg

Petite démo… | Commentaires : 0

Cet après-midi, dans l'école où j'officie, j'ai demandé à mes étudiants de réaliser une "maquette" (comprendre des dessais, des roughs, des esquisses,…) à l'aquarelle ou aux encres de couleurs à partir d'une photo de leur choix. C'était pour la majeure partie d'entre eux la première fois qu'ils réalisaient ce genre d'exercice. Je me suis vite retrouvé dans la peau de celui qui donne un exercice difficile à ses étudiants, et qui reste à se tourner les pouces pendant que ses étudiants suent sang et eau (surtout de l'eau… beaucoup d'eau…) sur leurs feuilles tendues spécialement pour l'occasion.

Je me suis alors mis à faire l'exercice (finalement, c'est assez difficile) avec du matériel emprunté à l'un de mes étudiants (mauvais papier, mauvais pinceau, encres de couleurs). C'était plutôt rigolo de se retrouver dans la posture inconfortable de devoir "réussir" ce défi dans lequel je m'étais lancé (inconscient que je suis!)

Bref, une grosse demi heure plus tard, la montagne (moi) avait accouché d'une souris (le truc plus bas…)

portrait.jpg

Le vrai visage d'Alexandrov? | Commentaires : 0

Un an… Presqu'un an qu'on avait plus de nouvelles de cette histoire, et on pensait l'histoire définitivement enterrée depuis une déclaration d'un proche du gouvernement en place (Cf. ici). Mais certaines personnes ont la vie dure. Ainsi en va-t-il pour (le mythe d') Alexandrov.

Wikileaks, dans une de ses dernières publications, a laissé traîner un compte-rendu d'agent de la CIA au sujet des interrogatoires subis par la très jolie agent inflitrée Anna Chapman. Il y est clairement fait mention d'une photo que la jeune (et jolie…) femme portait toujours sur elle. Cette photo portait à son dos la mention "Alexandrov, my father". Un expert graphologue a formellement identifié l'écriture comme étant celle de la jeune femme. Pourquoi avoir écrit ces mots en anglais? Même si elle jouissait alors de la nationalité britannique, pourquoi ne pas avoir utilisé sa langue natale? Pourquoi porter ce document compromettant sur soi, au risque de faire couler sa couverture? Pourquoi se réclamer de la famille d'Alexandrov, alors qu'il est clairement prouvé depuis qu'elle est la fille de Vasily Kushchenko, ambassadeur de Russie au Kénya et agent du KGB? Tient-on enfin la véritable identité du "fantôme" Alexandrov?

Le site Wikileaks fournit la photo en question.

On a du mal à y croire…


YuriGagarin.jpg


Mise à jour: ce document est sans doute un faux… Outre la qualité trop parfaite de la dite photo pour un cliché qui aurait traîné aussi longtemps sur l'agent infiltrée, il semblerait que le portrait représenterait le premier cosmonaute de l'histoire. L'affaire prend un tournant complexe: qui donc s'amuse ainsi à embrouiller les cartes?

Moment de répit entre deux encrages | Commentaires : 2

Dernière ligne droite sur l'encrage d'un gros bouquin que je termine, ce qui ne m'empêche pas de donner encore un cours de temps à autres… Hier matin, c'était la thématique du portrait. Pendant que mes étudiants se dessinaient, je me suis octroyé le droit de vite voler l'un ou l'autre portrait. Ce n'est pas tous les jours que je peux "croquer" mes étudiants :)

De retour d'Angoulême! | Commentaires : 0

Enfin… Après cinq jours de fôôôlie (avec trop peu d'heures de sommeil à la clef…), me voici de retour dans mes pénates. Difficile (et complètement inutile, déplacé et inintéressant, du reste) d'en faire un compte-rendu. Néanmoins, voici quelques croquis réalisés sur place: dans le train (aller), sur le stand de l'Iconograf alors que j'attendais le chaland, à la gare (à attendre un train qui avait plus de deux heures de retard, grmf…), dans le train (retour) juste avant que je m'endorme comme une merde une masse.

- page 2 de 3 -

Tous les billets